scÚnario

Feux de Mali Arun

Après des études aux Beaux-Arts de Bruxelles, de Tianjin (Chine) et de Paris, Mali Arun développe un travail audiovisuel situé entre la fiction, le cinéma documentaire et l'installation. Son travail questionne les espaces en marges, en mouvements, ou en conflits. Il interroge la façon dont les hommes transforment l’espace, le paysage en territoire en se l’appropriant à travers la construction d’habitations, de zones de passages et de frontières. 


Feux a reçu la Mention spéciale du jury au festival international de Contis et le Prix spéciale du jury au Festival Tous Courts d'Aix en Provence en 2015

 

 

FEUX

 

Scénario

Mali Arun

 

SYNOPSIS

Un grand feu de la Saint-Jean brûle dans le pré d’un petit village alsacien.

Tous les villageois sont réunis là. Léa et Aurélie, deux jeunes adolescentes

en crise, goûtent à cette première nuit d’été, errant autour du feu jusqu’à

l’arrivée d’une nouvelle aube, amer. 

 

SEQ 1 EXT. PLACE DU VILLAGE - JOUR

 

Fête de village. Tente, buvette, stand à tartes flambées.

Quelques villageois sont assis sur des bancs autour de tables installées sur la

place, d'autres sont agglutinés autour de la buvette et du four à tartes flambées.

L'ambiance est gaie, tout le monde à l'air heureux.

Une fanfare se met doucement en place en émettant des sons de cuivres et

d'instruments à vents.

Un groupe de jeunes conscrits habillés en treillis, masques de roses rouges sur la

tête, portent des lances en bois au bout desquelles sont accrochés des pompons

bleu, blanc et rouge. Ils se tiennent en rang à côté de la fanfare en riant et en se

chamaillant.

Un peu plus loin, deux adolescentes, LÉA et AURÉLIE observent les conscrits et les

villageois avec mépris. LÉA est petite, brune, les cheveux attachés, avec des airs

de garçon manqué. AURÉLIE est plus grande, féminine, avec de longs cheveux

clairs. Elles portent toutes les deux un jogging Lacoste et une veste en faux cuir

de chez Jennyfer.

 

 

Lire la suite du scénario